T-28 FENNEC

 

Fennec à l'aube

Le cockpit

En savoir   plus sur  lE    "T-28 FENNEC"

-historique

l'Algérie

le retour en france

mon carnet de vol 

DECOUVERTE

D'autres Histoires d'aviation

©Mermoz01

 

     

Premiers essais en vol

Click on this flag     for the English/US version

Une anecdote de Jean-Luc Ganivet

André Ganivet ,mécanicien civil d'essais en vol (et aussi pilote privé) a participé aux essais et à la mise au point des Fennec's. Son fils Jean-luc nous raconte :

Les essais du Fennec n° 02 ont été effectués , en Août et Septembre 1960 ,  par deux équipages : Jacques PETIT (pilote d'essais Sud Aviation ) et André GANIVET ( mon père , mécanicien d'essais en vol Sud Aviation) qui ont fait la majorité des essais, et Pierre "Tito" MAULANDI (celui qui a essayé le Baroudeur) qui a fait quelques essais, toujours avec André GANIVET. Le surpoids du moteur plus puissant avait rendu nécessaire un lestage de la queue d'une vingtaine de kilos ( d'après les souvenirs d'A.Ganivet) pour rétablir le centrage. L'avion était évidemment équipé d'enregistreurs de bord ( H.B. dans le jargon de l'époque, un peu l'équivalent de la " boite noire" pour les néophytes)qui relevaient , les paramètres moteur , commandes, gouvernes...etc .

     Il s'agissait d'essais en vol, comme on le fait sur un prototype, destinés à vérifier le comportement de l'avion avec cette nouvelle motorisation, et donc d'étudier tout le domaine de vol. A cette fin, de nombreux essais de mise en vrille ont été effectués, et afin de mieux visualiser sur les films réalisés depuis le sol, les ailes avaient été peintes de couleur différentes, une noire, l'autre jaune. Le dépouillement des enregistrements était assuré par un spécialiste Mr . Jack JARDIN, qui est encore en vie. Ces essais ont représenté  environ dix heures de vol  effectuées sur la base d'Istres dans les Bouches du Rhône. Mon père ne se souvient pas du numéro 01 ni de la base où ont été réalisé les essais . (NDLR : voir ici)

    Au tout début, je ne pense pas que les points d'ancrage étaient présents sous les ailes. La mise au point des points d'ancrage ainsi que des nacelles à mitrailleuses et à roquettes et les essais de tir, ont  à mon avis, été effectués par le C.E.V. militaire comme  d'habitude, à chaque fois qu'un avion destiné à l'armée était mis au point par un constructeur évidemment civil, le CEV faisant l'évaluation de l'appareil à titre d'usage militaire.

    J'avais environ 14 ans à l'époque, j'ai vu cet avion, mais hélas, ni moi, ni mon père, ni Tito, qui sont toujours en vie, ne sommes capables de dire quelle aile était jaune ou noire. Mon père n'a pas de photos; ces essais étaient entourés d'une certaine discrétion. Je suis à la recherche d'un photo.... en attendant, j'ai réalisé une maquette... avec un risque d'erreur !

Cordialement

Jean-Luc

 

 

 

Le proto #01

Extrait d'un article publié par B.CHENEL dans le N° 32 du "Trait d'Union" en Novembre 1973 (avec l'aimable autorisation de l'éditeur)

"Un premier appareil est acquis en 1959 et livré à Sud-Aviation qui est chargé de la transformation. Il s'agit du NA 174-131 (sérial 51-3593) qui reçoit pour son convoyage l'immatriculation N79Z qu'il conservera toute son existence. Cet avion devient le "Fennec" n°01 livré à l'Armée de l'Air en Août 1959 mais mis aussitôt à la disposition du CEV pour ses essais officiels. Cet appareil sera finalement détruit le 16 Avril 1960 et sa carcasse restera quelques mois au fond d'un hangar de Cazaux."

 

First test flights

A short story from Jean-Luc Ganivet

André Ganivet, a civilian test flight engineer (and also a private pilot) has participated in the Fennec's test flights program. His son Jean-Luc tells us :

The tests of the Fennec n° 02 were conducted in August and September 1960 by two flight crew :  Jacques PETIT ( Sud-Aviation test pilot ) and André GANIVET ( my father, test flight engineer ) who ran most of the flights, and Pierre "Tito" MAULANDI ( the  "Baroudeur"  test pilot ) who flew some tests, still with André GANIVET. The weight of the bigger engine required adding a 40 lbs ( as my father remembers ) sandbag in the tail structure to maintain the weight balance. The plane was fitted with onboard equipments ( like today's black box ) to recordr the flight and engine parameters.

    They (Tito and my father) were only testing the aircraft new configuration's (bigger engine) airworthiness and flyability, as for any prototype. In that respect, they had to go trough a number of spins, and in order to better analyse the movies taken from the ground, the two wings were painted, one yellow, the other black. The movies were then analyzed by Mr Jack JARDIN who is still alive. Alltogether, they have flown about ten hours from Istres Airbase, not far away from Marseille. My father does not remember proto n° 1 nor the place she was tested.

    At that point, I don't remember there were any weapon anchor points under the wings.The anchor points, machine guns and rockets pads tests have probably been conducted by military test facilities, this is a rule when a military aircraft is developped by civilians.

    I was 14 years old, I have seen that plane, but unfortunately, I am not able to say, and neither my father, nor Tito who are still alive, can say which one was in which color. In addition, those test were made for military purpose and were covered by secrecy, so we have no pictures. I am still looking for a picture, but in the meantime, I have built a scale model, taking the risk of inverted colors !

Friendly yours,

Jean-Luc

The first prototype

Translation of a text published by  B.CHENEL in N° 32 of the "Trait d'Union" Novembre 1973. (Courtesy of  the editor)

"A first plane was aquired in 1959 and delivered to Sud-Aviation who is in charged of the transformation. That plane is NA 174-131 (sérial 51-3593) and is registered N79Z for her transfer to France. That registration will never be changed. That plane becomes the "FENNEC3 n°1 which is delivereed to the French air forces in August 1959 and immediately turned to the CEV (flight test center) for the official tests. The aircraft will crash on April 16, 1960. Cet appareil sera finalement détruit le 16 Avril 1960 and the wrecks will remain for a few months in the corner of a Cazaux airbase hangar."

 

Http:/histoiresdavions.skynetblogs.be

www.pfiquet.be

Mon forum aéro preféré : http://www.pilotes-prives.fr/